Quels sont les avantages de la téléassistance pour les personnes âgées ou à mobilité réduite ?

Avec l’âge, les réflexes ne sont plus du tout les mêmes. Les personnes du 3e âge voient leur mobilité davantage réduite. Elles se trouvent parfois dans l’incapacité d’effectuer certains mouvements ou de se déplacer sans une aide-externe. Or, dans cette tranche d’âge, les risques de chutes, de malaises, sont élevés. Pire, ces personnes vivent souvent seules et reçoivent très peu la visite de leurs proches. Heureusement que pour ces derniers, il existe la téléassistance, un service sur-mesure exclusivement dédié à leur endroit.

Une assistance rapide et efficace

Le principe du service de Téléassistance est simple. Il consiste pour la personne à mobilité réduite à actionner un bouton d’alerte à sa disposition et le tour est joué. Cette action déclenche dans l’instant un signal qui est transmis au centre de téléassistance. Le service est opérationnel 24 h/24 sans interruption afin de dépêcher une équipe sur place dans les délais plus courts au domicile de la personne en quête d’assistance. 

A lire en complément : Quel sport après 35 ans ?

Le dispositif offre la possibilité de dialoguer avec le centre de téléassistance. Un signal déclenché sans dialogue dans les secondes qui suivent alerte les services d’urgence dans l’immédiat. Cette solution fait gagner un précieux temps, car le centre de téléassistance une fois alerté s’occupe de tout. Votre proche n’a donc plus besoin de prendre le téléphone pour composer le numéro d’urgence et indiquer son domicile. Le centre dispose de tous les renseignements sur l’intéressé, et intervient dans les secondes qui suivent l’alerte.

Pour la famille, le service de téléassistance allège une partie des responsabilités. Le centre devient ainsi le premier interlocuteur auquel s’adresse la personne à mobilité réduite plutôt qu’au parent. Contrairement au proche, le centre reste opérationnel de jour comme de nuit, ce qui n’est pas le cas du proche qui en pleine journée de travail ne peut pas venir automatiquement au chevet de grand-père. Pareille la nuit, où le proche éteindra son téléphone pour profiter un tant soit peu du sommeil.

A voir aussi : Monte-escalier : l’assurance du maintien à domicile

vous pourriez aussi aimer