Soins non médicamenteux pour sénior en manque d’autonomie : c’est possible !

La perte d’autonomie est une réalité bien présente en Europe et tout le monde a au moins d’un proche de cette situation. Dans ce cas, la solution tout indiquée est de l’envoyer en maison de repos. C’est toujours mieux que de rester seul et sans aide dans une maison.

Le souci c’est qu’une fois en maison de repos, on prescrit souvent des traitements médicaments peur faire face à la perte d’autonomie. Mais peut-on s’y prendre autrement ? Tout porte à croire que oui ! Et c’est ce que nous allons voir aujourd’hui !

A voir aussi : Meilleure mutuelle pour seniors : que faut-il choisir ?

Une maison de repos qui privilégie l’approche non médicamenteuse

Il est effectivement possible de faire face à la perte d’autonomie chez les séniors sans forcément recourir à des traitements médicamenteux. Comme le confirme cet article, une maison de repos et de soins en Belgique le fait déjà et on imagine que la tendance va bientôt se démocratiser. Mais quel est l’intérêt de cette approche dite non médicamenteuse ?

On ne le sait que trop, les médicaments pharmaceutiques n’ont pas que des bienfaits sur la santé. S’ils peuvent soigner ou soulager certains maux, ils peuvent aussi très bien en créer. Certains en arrivent même à être dépendants. Sans parler des contre-indications et des effets secondaires annoncés.

A découvrir également : La clé pour préserver la santé mentale des seniors

Ainsi, tant qu’il existe des alternatives qui permettent de contourner les traitements médicamenteux, mieux vaut éviter les médicaments pharmaceutiques. La résidence Les Tamaris à Evere en est bien conscients, elle a décidé de prodiguer des soins allant dans ce sens. Les Tamaris fait tout pour bannir ou, du moins, réduire les besoins en médicaments dans sa maison de repos.

Des solutions pourtant très simples

Les solutions proposées pour réduire les besoins en médicaments sont pourtant très simples, à commencer par le cadre de vie. Tout commence en effet par le cadre de vie. Si l’on a l’habitude de voir les maisons de repos comme des internats, voire des hôpitaux, la résidence Les Tamaris a une tout autre vision. Elle propose un cadre digne d’un complexe hôtelier.

Outre le cadre de vie, il y a aussi les ateliers et les différentes activités. Ce sont les moteurs de cette intervention non médicamenteuse (INM). Un résident qui n’est pas actif est un résident propice aux problèmes mentaux et émotionnels.

La résidence Les Tamaris incite chaque résident à ne pas s’isoler malgré les chambres respectives, à participer aux activités et à interagir socialement. Ce sont des traitements à part entière dont l’efficacité n’est plus à prouver.

Du bien-être moral au bien-être physique

L’approche proposée par la résidence Les Tamaris semble bien trop simple pour être efficace. Pourtant, ces solutions agissent aussi bien sur le bien-être mental, émotionnel que physique. Le cadre, déjà, n’a pas été choisi au hasard. Si Les Tamaris ressemble plus à un hôtel qu’à une maison de repos, c’est pour éviter la sensation d’isolement chez les résidents. Une sensation qui mène à la dépression, la tristesse, l’isolement et ainsi de suite.

Les activités, elles aussi, sont choisies pour favoriser l’interaction et éviter ainsi la sensation d’isolement. D’un autre côté, elles favorisent aussi l’activité physique, ce qui va beaucoup aider les résidents à retrouver la mobilité. L’effet est donc aussi physique. C’est une approche très intéressante pour éviter les médicaments.

vous pourriez aussi aimer