Que peut-on faire pour arrêter l’alopécie ?

La perte de cheveux est souvent un problème dans la vie quotidienne. Elle est considérée comme un avantage attractif et il est insupportable de voir les cheveux tomber les uns après les autres. Les laboratoires pharmaceutiques et les marques de cosmétiques ont mis au point des shampooings antichute pour ralentir ou du moins combattre la chute de cheveux.

Shampooings pour prévenir la chute des cheveux

On distingue les shampooings revitalisants intensifs, shampooings énergétiques, shampooings intensifs de soins capillaires et de prévention de la chute des cheveux. Plus l’on commence tôt à combattre la chute des cheveux, plus on a de chances de pouvoir la retarder. Pour prévenir la chute des cheveux à long terme, il est important de choisir le bon shampooing et les bons produits, ou opter pour le bon traitement comme par exemple celui du PRP cheveux. En effet, ces shampooings pour la croissance des cheveux agissent sur les facteurs qui provoquent la chute des cheveux.
Ils sont conçus pour combattre la DHT nocive qui provoque cette perte. Ils stimulent la microcirculation du cuir chevelu, renforcent les cheveux et régulent l’excès de sébum. Contrairement à la croyance populaire, le shampooing ne provoque pas la chute mais peut stimuler la production des cheveux. Un shampooing contre la chute de cheveux doit être utilisé trois fois par semaine au maximum, plus souvent si les cheveux sont normalement gras. Il faut en moyenne trois mois pour voir des résultats, il faut donc être patient.

A voir aussi : 5 incontournables de la marque Makeup Revolution

Le massage du cuir chevelu

Un autre moyen de lutte contre l’alopécie est de masser le cuir chevelu environ quatre minutes par jour. Des études ont montré que le massage du cuir chevelu, même s’il n’est effectué que pendant une courte période de la journée, peut rendre les cheveux plus épais. Même s’il ne favorise pas une croissance rapide des cheveux, le massage a l’avantage de donner une impression de plénitude. Le massage de base s’effectue par des mouvements circulaires sur l’ensemble du cuir chevelu avec la pulpe des doigts. Par exemple, masser le cuir chevelu lors de l’application du shampooing et de l’après-shampooing sur les cheveux est une méthode efficace pour penser à le faire quotidiennement. Il faut aussi consulter son médecin spécifiquement sur l’ajout d’huiles essentielles au massage. Ces huiles pourraient servir de traitement médical antichute.

Les compléments alimentaires

 La perte de cheveux peut être causée par des carences en zinc, magnésium, calcium, vitamines B et fer. Les suppléments sont l’un des premiers produits de croissance capillaire à améliorer l’apparence des cheveux et à restaurer le cycle des follicules pileux en un traitement de trois mois. Ces compléments améliorent la microcirculation capillaire et réduisent l’inflammation des follicules, précurseur de la chute des cheveux. Il faut prendre assez de vitamine V car elle contient des B6, B8, du zinc et des acides aminés soufrés essentiels à la synthèse de la kératine et à la croissance des cheveux. Ces compléments améliorent la qualité générale des cheveux et constituent une technique 100% biocompatible. Le diamètre des cheveux est épaissi, la brillance est accrue et la couleur est améliorée.

A lire en complément : Quelle est la couleur du saphir ?

Les traitements médicamenteux pour lutter contre l’alopécie

Les traitements médicamenteux sont souvent utilisés pour lutter contre la perte de cheveux. Le minoxidil est une solution topique appliquée sur le cuir chevelu deux fois par jour, qui a été approuvée pour traiter la calvitie masculine et féminine depuis plus de 30 ans. Il stimule les follicules pileux en élargissant les vaisseaux sanguins du cuir chevelu, augmentant ainsi la circulation sanguine dans cette zone. L’efficacité du minoxidil dépend de plusieurs facteurs, notamment le stade de l’alopécie au moment où le traitement est commencé. C’est pourquoi il doit être prescrit par un dermatologue ou un médecin spécialiste.

Un autre traitement disponible est le finastéride, qui bloque l’action de l’hormone responsable de la chute des cheveux chez les hommes (testostérone). Il peut aussi réduire la perte capillaire chez certaines femmes atteintes d’alopécie androgénétique. Toutefois, ce médicament ne convient pas aux femmes enceintes ou allaitantes car cela pourrait affecter leur bébé.

Tout traitement médical doit être accompagné d’un suivi régulier avec votre médecin afin que vous puissiez surveiller tout effet secondaire potentiel et adapter si nécessaire votre prise en charge thérapeutique. Pensez à bien choisir votre généraliste ou un professionnel qualifié ayant une expérience reconnue dans le domaine des soins capillaires.

Les solutions de greffe capillaire pour retrouver une chevelure dense

Dans les cas d’alopécie avancée, où la chute de cheveux est irréversible et où les traitements médicamenteux sont inefficaces, il existe une technique chirurgicale qui peut aider à retrouver une chevelure dense : la greffe capillaire. Cette intervention consiste en l’extraction des follicules pileux du cuir chevelu donneur, généralement situé derrière la tête ou sur les côtés, pour ensuite être réimplantés dans la zone dégarnie.

Il existe deux techniques principales de greffe capillaire : FUE (Follicular Unit Extraction) et FUT (Follicular Unit Transplantation). La technique FUE implique l’extraction individuelle de chaque follicule pileux à l’aide d’un punch circulaire. Elle est moins invasive que la méthode FUT qui nécessite un prélèvement par bandelette de peau avec une incision chirurgicale. Cette dernière permet l’extraction d’une plus grande quantité de follicules pileux.

Le choix entre ces deux techniques dépendra des besoins individuels du patient ainsi que des conseils prodigués par le chirurgien spécialisé dans ce type d’intervention. Il faut également noter qu’il faut attendre au moins 8 mois après l’opération avant que toutes les zones implantées ne soient couvertes par vos propres cheveux.

Cette opération a un coût relativement élevé, mais elle peut avoir des résultats spectaculaires chez certains patients. Toutefois, vous devez vous renseigner auprès d’un spécialiste pour évaluer les risques, les bénéfices et vous assurer de la qualité des soins prodigués.

vous pourriez aussi aimer