Les risques liés aux premières expériences sexuelles

Aussi attirante qu’elle puisse être, une activité sexuelle ne saurait profiter ses pratiquants lorsqu’elle est faite dans la précocité. Quel est donc l’âge légal de la majorité sexuelle ? Quels sont les risques liés à une activité sexuelle précoce ? Quelle est l’importance de l’éducation sexuelle avant de passer à l’acte ? Éléments de réponse dans cet article

L’âge légal de la majorité sexuelle

Le terme majorité sexuelle s’utilise pour indiquer l’âge en dessous duquel une personne mineure ne peut s’adonner au sexe avec une personne majeure. Autrement, cette dernière se serait rendue coupable d’une infraction pénale. Cet âge est relativement un peu plus bas que celui de la majorité civile et de la scolarité obligatoire.

A lire également : Comment choisir le site de rencontre idéal ?

Concrètement, aucun âge n’est décrété légal pour la majorité sexuelle. Toutefois, plusieurs des textes législatifs de la France notifient qu’à partir de 15 ans, la pratique de la sexualité peut se constater chez les mineurs. De ce fait, on peut retenir que la loi reconnait cet âge comme celui de la majorité sexuelle. Cependant, même si une mineure est sexuellement mature, il existe d’autres lois qui pénalisent toute activité sexuelle commise avec elle.

Les risques liés à une activité sexuelle précoce

Une activité sexuelle précoce et surtout sans éducation préalable expose les jeunes à plusieurs risques. Entre autres, on peut citer les IST et les grossesses non désirées qui engendrent d’autres problèmes à leur tour. Retrouvez les détails ci-dessous.

A voir aussi : Les bienfaits de la cure thermale

Les IST et VIH

Dans la pratique d’une activité sexuelle non protégée, le jeune garçon comme la jeune fille s’expose à des maladies ou infections sexuellement transmissibles y compris le VIH. Les infections concernées sont entre autres :

  • Le Zika ;
  • L’Ebola ;
  • La Shigella sonnei ;
  • La Neisseria meningitidis ;
  • L’orthopoxvirose simienne ;
  • La réapparition d’IST entre temps négligées.

Par ailleurs, même en cas d’utilisation d’un préservatif, les IST responsables des ulcères extra génitaux ne sont pas limitées. Il s’agit bien de l’herpès ou de la syphilis. Ces différentes maladies ou infections contractées causent plus tard des problèmes de reproduction, lorsqu’elles ne sont pas traitées. Il importe de savoir qu’elles ne sont pas toutes guérissables.

Les grossesses non désirées et les problèmes de maternité

Outre les maladies, la jeune fille est susceptible de contracter une grossesse trop tôt lorsqu’elle passe à un acte sexuel précoce. Dans ces conditions, elle peut faire face à des problèmes de santé maternelle ou infantile. En réalité, les complications qui surviennent lors de la maternité des jeunes mères résultent majoritairement de leur immaturité physiologique.

L’importance de l’éducation sexuelle avant de passer à l’acte

Au vue des différents risques liés à une activité sexuelle précoce, une éducation dans ce sens s’avère indispensable avant de passer à l’acte. De plus, de nombreuses personnes ayant connu le sexe trop tôt le regrettent et auraient souhaité attendre le bon moment. L’éducation sexuelle est alors importante pour permettre aux jeunes personnes de mieux connaître leur corps et leur sexualité. De ce moment, ils pourront prendre des décisions responsables dans le domaine de leur sexualité.

Aussi, il est prouvé que les jeunes ayant bénéficié d’une éducation sexuelle complète adoptent des comportements plus autonomes et conformes à leur santé reproductive. Bien que cette éducation soit incluse dans les programmes d’écoles, les parents doivent être les premiers éducateurs de leurs enfants dans le domaine sexuel. Par ailleurs, cette éducation permet aux jeunes de développer ou d’améliorer certaines compétences comme une bonne capacité d’analyse et de communication.

vous pourriez aussi aimer