Quel est le but de la santé communautaire ?

37

Le concept de santé publique concerne les politiques de l’État et des collectivités locales en matière de services de santé. À ce titre, le processus de santé communautaire implique une participation de chaque individu à la santé personnelle et collective des membres de sa communauté. Quel est l’objectif global de la santé communautaire ? Éléments de réponse.

Des objectifs de la santé communautaire

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) définit la santé communautaire comme un processus favorisant la réflexion commune des acteurs d’une collectivité locale autour des problèmes de santé de leur territoire. À ce titre, ces personnes expriment leurs besoins de santé prioritaires et participent activement à la mise en place des solutions qui vont aider à résoudre ces préoccupations.

A lire également : Prendre la bonne décision avec les appareils dentaires amovibles !

Dans ce contexte, le concept de santé communautaire a pour but de promouvoir la participation individuelle de chaque personne à sa santé et par ricochet à la santé collective. Ainsi, elle est considérée comme une démarche de l’État central visant à impliquer les populations dans le processus de prise de décision.

La finalité de l’ensemble de ces actions de santé communautaire est la satisfaction des besoins prioritaires des énumérées par le groupe social. Ainsi, la démarche de santé communautaire accorde la possibilité aux acteurs de mettre en place les actions puis de faire un suivi continu en vue d’une évaluation de leur efficacité.

A lire également : Etre en bonne santé : 7 critères à contrôler

Les origines du concept de santé communautaire et son émergence en France

La santé communautaire a pris corps de l’action communautaire qui regroupe l’ensemble des activités exécutées d’un individu dans le cadre de la participation citoyenne. Sur cette base, le concept de santé communautaire s’est développé dans le domaine de la santé grâce :

  • au rapport Lalonde de 1974 ;
  • la conférence de l’OMS à Alma Alta en 1978 ;
  • la première conférence de l’OMS pour la promotion de la santé et l’adoption de la Charte d’Ottawa en 1986, etc.

La notion de santé communautaire a commencé à émerger il y a pratiquement deux décennies. En réalité, les diverses situations sanitaires et sociales ont contribué à faire progresser le concept en France. Il s’agit surtout de l’émergence du sida et du développement de la toxicomanie.

Dès lors, la santé communautaire est devenue une démarche réelle en République française. Bien qu’elle ne fasse pas l’objet d’un cadre législatif précis, elle est assurée par un ensemble de programmes.

En réalité, les actions dans ce domaine sont financées par des programmes régionaux de santé publique. Aussi, les dispositifs communautaires tels que les CUCS ou les Ateliers Santé Ville (ASV) contribuent au financement.

Les objectifs spécifiques et les effets de la santé communautaire

En pratique, la démarche de santé communautaire vise une interaction réelle entre toutes les couches de la société. Dans ce contexte, elle permet de renforcer l’estime de soi et réduire les comportements (mode de vie) constituant une source de problèmes de santé.

Aussi, la santé communautaire a pour but de renforcer le dialogue entre les habitants, de favoriser les échanges entre les populations et leurs administrateurs et d’inciter au développement de l’entraide. À cela s’ajoute l’élargissement de la participation des couches sociales au développement local. En réalité, la mise en œuvre des décisions de santé au niveau local est source de progrès.

vous pourriez aussi aimer