C’est quoi le stress ?

De façon simple, nous pouvons affirmer que les réactions liées au stress font partie de notre vie de tous les jours. Quel que soit l’âge, tout le monde subit le stress. Le stress peut quelque fois nous faire du bien contrairement à l’opinion générale qui ne l’entrevoit que sous un angle négatif.

Toutefois, lorsqu’il est trop intense et incontrôlable, il peut considérablement nuire à la santé physique et morale. Quelles sont les causes du stress ? Quelles en sont les conséquences ? Comment réagit l’organisme face au stress ? Les réponses à ces questions dans cet article.

A lire en complément : Quels sont les honoraires d’un médecin de garde ?

Un peu d’histoire : la découverte du stress

Les mécanismes biologiques du stress ont été mis en évidence pour la première fois par l’endocrinologue canadien d’origine autrichienne Hans Selye. C’était au cours des travaux qu’il a menés au cours du XXe siècle. Dans les débuts de ses recherches, le scientifique va qualifier sa découverte de « syndrome général d’adaptation ».

C’est ainsi qu’il va définir le célèbre « fight or flight response »  pour représenter ce qui se passe lorsque l’organisme d’un individu monopolise ses ressources (énergie et hormones) pour surmonter une situation donné ou la fuir.

A lire aussi : Comment un médecin généraliste est-il rémunéré ?

C’est également Selye qui va définir le mot stress qui un terme anglo-saxon qui signifie tension mécanique et qui va l’imposer à la langue française. Ce célèbre scientifique distinguait le bon stress « eustress » du mauvais stress « distress ».

Plusieurs autres scientifiques vont également se focaliser sur cette étude pour avoir toutes les connaissances que nous avons aujourd’hui sur le stress. Il s’agit entre autres du biologiste français Henri Laborit ou encore l’américain Richard Lazarus.

Les composantes du stress

Les agents du stress

Il s’agit de la source du stress. Très souvent, c’est l’émanation d’un stimulus d’ordre physique, social, mental et émotionnel qui survient auquel on doit s’ajuster. Ledit stimulus peut être prévu ou inattendu, positif ou négatif, mineur ou important, etc. Le stress est aussi d’ordre physiologique et provenir de la consommation d’un médicament, un coup de froid, ou d’une blessure quelconque.

quoi le stress

Le mécanisme de réaction face au stress

Généralement lorsqu’une situation survient, le cerveau va donner l’alerte et ainsi des réactions physiologiques seront automatiquement déclenchées. Il s’agit par exemple de l’augmentation du rythme cardiaque et respiratoire et la montée d’adrénaline qui vont permettre à l’organisme de réagir en conséquence.

Normalement le stress va s’estomper au bout d’un certain temps, principalement lorsque la menace est écartée. Mais s’il perdure ou tend à se répéter, il se peut que ces mécanismes donnent plutôt lieu à des malaises psychologiques et physiques caractérisés par des symptômes bien déterminés.

L’attitude face au stress

L’ampleur de la réaction va dépendre du message que le cerveau envoie aux glandes endocriniennes. Il s’agit de la perception de l’esprit du stimulus (vu comme plus ou moins dangereux, contraignant ou exigeant).

Une attitude négative ou des attentes au-delà de vos capacités peuvent également contribuer au stress. Le stress peut se définir comme un réflexe psychologique ou physiologique de l’organisme face à une situation qui demande une certaine adaptation.

Les symptômes du stress

Symptômes physiques du stress

On peut citer : la fatigue, l’essoufflement, les vertiges, les maux de tête, la perte de sommeil et d’appétit, les problèmes digestifs ou les tensions musculaires.

Symptômes émotionnels du stress

L’agitation, l’indécision, l’irritation, l’anxiété, les inquiétudes, le manque de joie, la baisse de libido, les difficultés à se concentrer, la faible estime de soi, la mélancolie, sont quelques symptômes émotionnels du stress.

Symptômes liés au comportement

Une perception erronée de la réalité, la désorganisation, l’absentéisme, l’abus de télévision, la consommation excessive de tabac, de sucre, de chocolat, d’alcool ou de drogues, la fuite des situations exigeantes, la tendance à se mettre à l’écart, etc.

Typologie du stress

Stress normal

Il s’agit des réactions normales et utiles pour le bon fonctionnement de votre organisme. C’est le cas par exemple de la recherche d’un certain niveau de performance par un athlète. Plusieurs surfent sur cette excitation pour accroître leurs performances.

Stress aigu ou chronique

Lorsque les symptômes provoqués par le stress sont tellement intenses au point de nuire au quotidien de l’individu, on parle alors de stress aigu. Ce type de stress peut survenir à la suite par exemple d’un évènement traumatisant ou à l’approche d’un événement déstabilisant.

vous pourriez aussi aimer