Prendre un pré-workout : effets et recommandations d’utilisation

L’un des compléments les plus célèbres parmi les amateurs de musculation, le pré-workout est souvent considéré comme un complément essentiel à un entraînement efficace, mais à quoi ressemble-t-il réellement ? On va analyser dans cet article les effets secondaires possibles, sa composition et ses recommandations d’utilisation.

Composition et bienfaits de prendre un pré-workout

 Le pré-workout ou booster est généralement constitué de différents ingrédients qui non seulement vous donnent plus d’énergie, de force et d’endurance musculaire, mais qui améliorent également les performances et rendent vos séances d’entraînement plus efficaces et intenses. Lors du choix d’un booster, il est important de regarder les ingrédients pour s’assurer de son rendement. Vous pouvez par ailleurs consulter ce site web https://www.optigura.fr/store/boosters-pre-workout pour faire le bon choix tel que :

A lire aussi : Les meilleures méthodes pour avoir un sommeil de qualité

  • R-Weiler focus
  • Knockout 2.1
  • Fucked up Joker
  • C-4 Original Pre-Workout 
  • Supernova
  • et bien d’autres encore.

Gagner en énergie et en concentration

L’objectif principal d’un booster est de stimuler votre corps et d’augmenter votre fréquence cardiaque, vous donnant ainsi l’énergie et la concentration dont vous avez besoin pour repousser vos limites. La caféine est l’ingrédient principal de la plupart des boosters et constitue un ingrédient important et peut-être le plus performant avant un entraînement intense. Il est souvent composé de : 

  • la L-Tyrosine
  • l’Acetyl L‐Carnitine.

Améliorer les performances

Autre aspect vital d’un bon booster : l’augmentation de la force et des performances est stimulée par l’utilisation de plusieurs ingrédients comme la bêta-alanine pour augmenter les niveaux de carnosine, ce qui entraîne un entraînement plus dur et plus long, et augmente même également les BCAA et la créatine.

A découvrir également : Jeux coquins : des idées pour explorer de nouveaux plaisirs

Atteindre le pump

Un pré-workout efficace doit comprendre des ingrédients qui stimulent et qui augmentent par ailleurs le flux sanguin. Cela améliore la circulation sanguine et fournit le fameux pump que recherchent la plupart des pratiquants de musculation. Les ingrédients les plus couramment utilisés sont généralement la citrulline et l’arginine.

Recommandations d’utilisation

La prise d’un booster

Un pré-workout, comme son nom l’indique, doit être pris 15 à 20 minutes avant l’entraînement pour :  

  • Profiter de tous les avantages
  • Optimiser les séances.

Les boosters ne sont pas destinés à être pris sur une longue période, mais par exemple, un mois d’utilisation puis un mois d’arrêt, ou sur une longue période, privilégiez un ou deux fois par semaine pour les séances intensives. 

Les effets secondaires

Avec une consommation continue, le corps humain s’adapte et s’habitue aux différents composants, réduisant ainsi leur efficacité et rendant inefficace l’utilisation de boosters. De plus, augmenter la dose pour tenter de retrouver la fameuse euphorie de la première dose n’est absolument pas recommandé, car cela peut causer des effets secondaires plus ou moins graves.

Tirer le meilleur parti de votre booster 

Cela signifie

Ne mélangez pas votre pré-workout avec d’autres compléments alimentaires dont la composition contient des ingrédients : créatine, brûleur, BCAA, surtout s’ils contiennent des ingrédients stimulants comme la caféine. 

Évitez de le prendre trop tard, soit après 18 heures ou trop tôt dans l’heure 1 h 30 après le réveil.

Débutez par une demi-dose pour les débutants afin d’évaluer votre tolérance aux ingrédients. Suivez la posologie indiquée sur l’étiquette du produit. 

Ne le prenez pas l’estomac vide, car vous pourriez vous sentir nauséeux ou anxieux.

vous pourriez aussi aimer