Thérapie manuelle et Troubles Musculo-Squelettiques

Les troubles musculo-squelettiques encore appelés TMS sont des soucis de santé que vous pouvez avoir. Et qui sont liés à vos diverses articulations. En outre, ils constituent la première cause de maladies professionnelles. Aussi, ils peuvent engendrer des coûts matériels et financiers aux entreprises. D’où la nécessité de les prévenir ou de faire recours à une thérapie manuelle. Dans cet article, nous verrons l’intérêt de la thérapie manuelle dans la prise en charge des troubles musculo-squelettiques.

Qu’entendons-nous par Troubles Musculo-Squelettiques ?

Le terme TMS regroupe diverses affections. Et ce, notamment les maux de dos, les tendinites ou encore les douleurs aux poignets. Mais également des douleurs aux genoux, à la nuque et aux épaules.

A lire également : Quelle est la couleur du saphir ?

Par ailleurs, les TMS concernent aujourd’hui plus de 150 diagnostics. Et ce, d’un système appelé « système locomoteur » ou « appareil locomoteur ». Ainsi, les muscles et les tissus concernés sont ceux des articulations, les tendons, les ligaments. Ils peuvent se manifester par une apparition brutale et de courte durée (une entorse ou une fracture). Aussi, ils peuvent se manifester par des pathologies chroniques. Ces dernières peuvent apparaitre progressivement et peuvent être également au long cours. Voire peut-être perdurer dans le temps.

Quid des symptômes des TMS ?

Ce qui caractérise les TMS quels qu’ils soient, ce sont les douleurs. Lesdites douleurs peuvent être associées à :

Lire également : La fibromyalgie, une maladie de douleurs encore méconnue

  • une atteinte de mobilité : une perte d’amplitude de mouvements au niveau d’une articulation
  • aussi, une dextérité : en utilisant un peu moins bien ses articulations
  • une perte de la fonction : nous assistons à une articulation ou un groupe d’articulations qui ne sont plus fonctionnelles.

Par ailleurs, parmi les TMS les plus fréquentes, nous avons les lombalgies (douleurs du dos). Et aussi, les cervicalgies (douleurs au niveau du cou). Elles sont les plus porteuses d’incapacité.

Quelles sont les conséquences des TMS ?

Les TMS ont un impact social et psychologique majeur. Et ce, à la fois sur les activités quotidiennes non professionnelles mais également dans certains cas sur les activités professionnelles. En outre, les douleurs musculo-squelettiques ont tendance à évoluer avec l’âge. Elles compromettent souvent la mobilité et l’autonomie. De même, elles ont un coût sociétal extrêmement important. Et ce soit en termes d’arrêt de travail, de perte d’autonomie, de capacité à travailler. Aussi, elles sont consommatrices de soins.

Quelles sont les différents types de traitement des TMS ?

Toutes les prises en charge n’ont pas la même valeur. Il existe bel et bien une disparité quant à la qualité des prises en charge. De ce fait, nous avons des traitements qui ont fait, notamment pour les lombalgies, la preuve de leur efficacité. Et ce, avec des recommandations fortes. Par ailleurs, il est interdit la consommation d’antidépresseurs dans le traitement des TMS.

Quid de la thérapie manuelle dans le traitement des TMS ?

Il existe des stratégies thérapeutiques à adopter. Nous avons entre autres, des stratégies de maintien de l’activité physique. Bien souvent, la réponse aux cervicalgies et lombalgies nécessite une intervention multimodale et pluridisciplinaire. Ainsi, c’est à travers un parcours de soins coordonnés que ce type de pathologie est réellement bien pris en charge. Et ce, avec différents acteurs. Comme l’indique son nom, la thérapie manuelle est un traitement donné aux patients et qui nécessite, l’utilisation des mains.

Par ailleurs, en France, seules trois professions sont reconnues pour utiliser la thérapie manuelle. Il s’agit des Masseurs kinésithérapeutes, des Ostéopathes et des Chiropracteurs.

Les masseurs kinésithérapeutes

Ce sont des professionnels de santé, inscrits au livre III de la santé publique. Ou, au livre III de la quatrième partie du CSP entendez code de la santé publique. Ils exercent sur prescription médicale. Ce dernier peut vous faire des massages en fonction de la zone de douleurs.

Les Ostéopathes

Certains kinésithérapeutes sont Ostéopathes. Aussi, il y a des Ostéopathes qui ne sont ni kinésithérapeutes, ni médecins. Par ailleurs, celui-ci va consulter la zone de douleurs mais poussera plus loin sa consultation, pour mieux cerner la cause.

Les Chiropracteurs

Ils sont formés dans la seule école qui existe en France et qui a de campus. Il s’agit de l’IFEC. Par ailleurs, l’un des actes utilisés par le chiropracteur est la manipulation vertébrale. Et ce, en complément d’autres interventions d’éducation, de promotion de l’activité physique etc. La manipulation vertébrale peut revêtir plusieurs formes. Ainsi, l’éducation vertébrale peut être uniquement manuelle exercée sur le rachis, au niveau cervical, dorsal ou lombaire. Aussi, elle peut être mécaniquement assistée à travers l’utilisation d’outils adaptés.

vous pourriez aussi aimer